Couture hack de la blouse Louise Mum – Ikatee Couture

le

En tant que grosse fan d’Ikatee (j’ai fait au moins 5 modèles de la blouse Ida – je suis même sur le site **fierté**), j’ai la blouse Louise depuis un bail dans mon stock de « patrons à faire ». Mais je n’avais jusque là pas trouvé la bonne association « tissu/patron ».

Puis j’avoue, je suis tombée raide dingue de la blouse de @MlleCyrielle et notamment de l’association tissu / patron (que je cherchais depuis des mois). Alors il me semble qu’elle a fait un tutoriel pour son hack en story permanente sur Instagram, mais je n’ai pas regardé car j’avais peu de modifications à faire pour adapter Louise au rendu que je voulais.

J’ai donc suivi à fond @Mlle Cyrielle pour le choix du tissu et j’ai pris un velours jersey milleraies -couleur céladon trouvé sur le site de Ma petite Mercerie. J’adore cette couleur que je n’avais jamais porté avant !

Niveau modifications, c’était donc assez simple : j’ai coupé les pièces devant perpendiculairement au milieu devant (au lieu de faire une pente) . Et J’ai coupé le devant au milieu (plutôt que de couper la pièce au pli du tissu) mais je n’ai pas trop ajouté de marges de couture puisque j’ai rajouté une patte de boutonnage pour faire comme l’arrière. J’ai changé le bas des manches en faisant des smocks pour serrer au niveau des poignets et s’élargir sur la main.

Ma première difficulté a été le tissu que je découvrais, qui est clairement plus fin et fluide que le velours côtelé classique. J’ai tout cousu directement à la surjeteuse, sauf que sur un volant je me suis un peu planté. Et en décousant, j’ai troué le tissu. Donc je le saurais pour la prochaine fois, je pense que je ferais mes coutures à la MAC pour ensuite passer à la surjeteuse.

La deuxième difficulté furent les smocks : mes tous premiers smocks. Je n’ai pas acheté de canettes en métal, j’ai gardé les canettes en plastiques. Je n’ai pas eu l’impression que ca genait la machine ou que ca forçait (j’ai une janome S5). Par contre, le fil élastique avait tendance à s’enlever de la position classique pour se ré-enrouler sur la canette. Donc il m’a fallu plusieurs tentatives pour comprendre et bien penser à chaque fin de smocks de laisser suffisamment de fil avant de le couper.

Pour l’ourlet, j’ai décidé de tester une technique que je ne fais jamais : l’ourlet avec du biais à l’intérieur. Pour un premier, il n’est pas à 100% parfait, mais quand même je trouve le rendu super propre. Bon j’ai pris un biais blanc sur un tissu vert, mais j’assume 😀

Cout total du projet : 55,4 €

  • Patron : 10€
  • Tissu : 39,4€
  • Boutons : 6€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s