Cours de Modélisme – Veste tailleur n°1

En 2019, j’ai cherché désespérément à prendre des cours de modélisme pour pouvoir sortir un peu des patrons et apprendre de nouvelles technique. J’avais contacté Émilienne de I am Pattern, mais à l’époque, elle ne prenait pas les points dif (je ne sais pas si c’est le cas maintenant) et surtout le condensé sur 2 semaines de vacances scolaire ne me convenait pas, plus les frais d’hébergement et de transport, cela faisait beaucoup en frais et organisation. J’ai aussi contacté 2 formations à distance, mais cela me semblait très compliqué pour le modélisme et je n’étais pas sure de pouvoir suivre un vrai rythme.

Finalement, j’ai réussi à trouver des cours à 30 min de Montpellier chez Christelle Viciana qui est costumière de formation et qui donne des cours de couture et de modélisme. Alors on a étalé les 30h de formation sur 1 an (j’ai fini avant noël) sur des sessions de 3h le samedi matin (mais n’étant pas toujours dispo, ma formation a un peu trainé *ma faute*). Pour ceux qui habitent dans la région, je la conseille, elle est super sympa, elle s’adapte à notre rythme et nos connaissances, elle répond à toutes les questions et donne beaucoup de clés techniques. Moi j’ai adoré ! 🙂

L’objectif de cette formation : faire une veste tailleur assez longue, pas trop cintrée, bi-matière : je n’avais pas choisi la première matière, mais pour le col je souhaitais du simili cuir.

En premier, prise de mes mesures pour faire le patron de base sur papier (avec quelques savants calculs par ici, par là). Pour le buste, ca m’a parut simple (une fois les calculs expliqués). Par contre pour la manche, cela m’a parut beaucoup plus compliqué ! Mais bon, une fois que le patron de base est fait, on est pas censé en refaire 20 hein 😀

Ensuite report du patron de base sur une toile pour d’une part vérifier que ca match (parce que entre théorie et pratique, il y a parfois des différences) comme sur l’emmenchure ou je manquais un peu d’aisance. Puis apporter les modifications et transformations : allongement du buste, création d’un col châle. Pour le dos, après hésitation, on a décidé de couper au pli pour ne pas avoir de couture au milieu du dos, mais c’était un choix esthétique uniquement et j’ai longuement hésité.

On a évidemment travaillé un seul côté complètement pour ne pas avoir d’asymétrie. Les poches n’ont pas été préparées à l’avance sur le patron, on les a décidé au dernier moment et fait uniquement sur le vrai tissu.

Chaque partie validée était décousue pour le reporter sur du craft afin d’avoir un patron propre et définitif pour la suite une fois que j’aurais choisi le vrai tissu.

Trouver le tissu définitif aura été une vraie mission. Je souhaitais un tissu noir, assez souple, mais avec de la tenue. Difficile par internet de faire un choix, de mon côté, je n’avais pas assez d’expérience sur ce genre de tissu et le rendu est difficilement visible sur un site. Finalement j’ai trouvé un tissu anglais dans une petite boutique du centre de Montpellier. Il est vraiment très beau, mais par contre, le repassage ne marque pas du tout ! Et ça, ca complique la tache ! Surtout avec le simili qui ne marque pas non plus. Faut avouer, tissu galère !

Pour la doublure, j’ai pris un tencel d’Atelier brunette couleur Blush.

Au montage, la complexité est surtout survenue à cause des matières qui ne marquaient pas et donc assez difficile à positionner. Pour mieux maintenir le bas de la veste, j’ai fait un point chausson pour positionner l’ourlet avant de coudre doublure et tissu. Puis un point invisible , ce qui a permis de ne pas retourner complètement la veste par la manche et éviter une manipulation supplémentaire.

C’est une technique (le point chausson) que je ré-utiliserai pour les manteaux en laine qui je trouve ne font pas toujours un plis joli en bas. Ca aide bien à maintenir en place.

Au final, je suis ravie du résultat même si je ne l’ai pas trop portée encore (y a pas à dire, on met pas vraiment le nez dehors cette année ! ).

Je suis aussi ravie de ma formation, même si en parallèle de la formation, j’ai tenté de faire des tops en partant de mon patron de base et je trouve que pour faire pour soi, c’est super compliqué ! Parce qu’on ne peut pas aussi bien ajuster que sur une tierce personne. J’ai un mannequin réglable, mais je regrette un peu mon choix car il ne me correspond pas vraiment (hé oui, quand je l’ai acheté , je pensais naïvement que les mannequins réglables étaient beaucoup plus flexibles sur la morphologie que ca. Mais même au minimum, il a une poitrine plus forte que moi 😀 ).

Du coup, dès que je prendrais une semaine de congés (parce que le soir j’avoue manquer de temps et de motivation et les weekends sont pas mal pris), je tenterais un nouveau projet.

En attendant, pour Noel, j’ai eu le 1er tome de DP Studio : Modélisme et Coupe à Plat et j’ai pris en parallèle les cours associés sur Artesane, donc autant vous dire que je suis au taquet ! J’espère donc pouvoir vous montrer un nouveau patron maison d’ici la fin de 2021 (1 an : 1 objectif , on appelle ca une meuf pas pressée … mais réaliste ! :D)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s